Click to share on Twitter (Opens in new window)

Click to share on Facebook (Opens in new window)

You may also enjoy:

Hominidés Le feu BAHBOU FLORO

Share:

Previous Post

Next Post

Leave a Reply

Cancel reply

Your email address will not be published.

Required fields are marked

Comment

Name

Email

Website

Notify me of follow-up comments by email.

Notify me of new posts by email.

Current Location FWI, Fort-de-France, Martinique Hi C'est assez rédhibitoire de se présenter en quelques lignes mais je vais me prêter au jeu du portrait chinois. David, XXI rais, art & littérature sont mes deux carrés de sucre. Ah oui j'oubliais, je fais des photos mais à la petite semaine, rien de sérieux, juste une toquade. popular BAHBOU FLORO

Le troisième genre

Abonnez-vous à ce blog par @

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail. Adresse e-mail Abonnez-vous

© 2020 Diaurum

WordPress Theme by pipdig × Post CommentSearch...Search...

Adresse e-mail Search... L’art africain

Diaurum Hominidés Le feu

BAHBOU FLORO

BAHBOU FLORO

Le troisième genre

  • Diaurum instagram.

tumblr

Search Click to share on Twitter Click to share on Facebook

Hominidés

  • Hominidés Le feu Le feu

BAHBOU FLORO

BAHBOU FLORO

Share on Facebook

Share on Twitter

Share on Pinterest

Share on tumblr

  • Statuette Akua-ba, Ashanti GHANA . Cote Ouest. 

Qui n’a jamais vu ce tire-bouchon stylisé, souvent première pièce des néophytes ? Quand on pense Art Africain, l’imaginaire collectif l’imprime.

Cou-spirale qui rappelle les « femmes girafes » de Birmanie ou encore celles du Zimbabwe. Cette statuette, matrone sacrée protège et la femme enceinte et l’enfant. Portée dans un habit qui ceint la taille ou enroulée dans le dos, elle serait souvent prescrite par le guérisseur à la femme infertile qui doit la choyer comme un petit être humain jusqu’à la nourrir.

Elle dessine également le visage du poupon. En effet, beaucoup considèrent que l’enfant hérite de ses traits.

Que pourrais-je ajouter sinon que son grand cou est canon de beauté & qu’elle porte des traces de scarification.

  • Masque Dan, les Yacoubas, Côte-d’Ivoire

Sa sophistication passe par truchement d’épuration. Masques qui incarnent l’essence féminine, au portrait idéalisé, ils chaperonnent généralement l’adolescent lors des rites d’initiation & veillent sur le feu des cuisinières pour éviter leur propagation.

Véritable combo des canons de beauté de la femme noire,  les yeux en amande, la bouche pulpeuse, le peau pure et lisse, le front bombé, ces effigies seront retranscrites sur les portraits d’un célèbre Modigliani.

  • Statuette d’un roi Oni, NIGERIA : L’acmé du raffinement

JE HURLE AU GÉNIE !  Et dire qu’initialement on a cru ce continent incapable de produire des oeuvres d’une telle délicatesse, d’un tel perfectionnisme, comme un enfant serait inapte à dessiner une encolure de cheval. Comme quoi l’art africain ne se cantonne pas aux grands masques tribaux. Ces productions sont l’exemple probant d’un art à son summum, une statuaire parfaite et un ÉNORME bras d’honneur aux préjugés réacs qui le veulent « primitif ».

  • Statuette Roi Kuba Kata Mbula, les Kubas, RDC  

Portrait d’un roi

Aujourd’hui, des questions ne peuvent être éludées notamment celle de la restitution qui est au coeur de controverses, deux camps, ceux qui se demandent s’il faut restituer les oeuvres sans regimber et ceux qui rétorquent en noyant le poisson que les musées africains n’ont pas la capacité de conservation ad hoc. Un mot pour résumer ma pensée : REPARATION et elle passe inéluctablement par la restitution. Ces oeuvres sont selon moi des otages des musées européens, et cela sonne comme un oxymore, l’art n’est pas une chape de plomb au contraire est censé nous libérer. Mais cette réparation doit tracer avant tout la voie d’une réconciliation des esprits.

  • Focus sur Romuald Hazoumé, artiste béninois. 

 Propos lapidaire pour une pensée large. 

«  Vous nous avez pris nos masques, on vous rend vos déchets ! » 

Masques africains sur jerricans.

Share:

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *